Témoignages

Nikos Aliagas

Nikos Aliagas

Nikos Aliagas – Journaliste Host TV and Radio Photographer

A Cannes dans l’atelier de l’Artiste « OLLL » Olivier DOMIN est un iconoclaste, un plasticien mondialement reconnu qui transporte le baroque et le pop dans le cadre, le sacré est pour lui ce regard complexe de l’enfance qui ne l’a jamais quitté. L’Artiste ne désacralise pas l’archétype (Ie Nounours usé par le temps le crucifié figé dans le temps , la tête de mort allié du temps ) il le recontextualise dans le périssable cortège de I existence en l’ornant de matière et de couleurs , comme un gamin curieux et inquiet qui ignore les les codes de I ‘ apparat . OLLL a voyagé aux quatre coins du monde en quête de sens et d’essence , il admire la puissance du trait d ‘ Egon Schiele, I ‘implacable cadre d ‘ Andy Warhol et garde une affection sincère pour I ‘école sétoise de la figuration libre. Olivier Domin est un bon vivant aussi pudique que prolifique , au delà des postures de l’artiste des mots dis qui maudit sa finitude, Olivier vit et rit . Car la vie n’est pas courte, elle est juste une blague sans chute.

Nikos Aliagas
© all rights reserved

David Lisnard

David Lisnard

David Lisnard – Maire de Cannes

Dieu croit-il en Teddy.
Le plus cannois des Narbonnais et le plus narbonnais des Cannois, depuis son atelier du Suquet au coeur du vieux Cannes, nous fait du bien.
Chaque jour , dans mon bureau , la Marianne grand format peinte par 0111 me regarde comme un rappel permanent de devoir républicain . Sans malveillance, sans reproche, sans agressivité.
Mais avec l’ efficacité de I’ interpellation esthétique . Car elle est comme cela la production artistique d’Olivier Domin, dit OLLL : belle, colorée, accessible, drôle , signifiante, et j’ allais écrire « accueillante ». Comme l’est l’homme lui-même, jovial sans ostentation, hospitalier sans renier, réfléchi sans prétention.
OLLL a cette immense qualité de nous épargner toute considération artistique sentencieuse et de nous laisser dans notre liberté de jouir de ses créations et de réfléchir à leur sens , à la fois comme signification et comme direction.
Horizontale par l’émotion généreusement partagée et verticale par ce qu’elle révèle de volonté de transcendance, l’oeuvre d’OLLL est guidée par l’amour . Celui de I ‘autre , celui de l’Art, celui de la vie. Et l’amour de l’enfant pour sa peluche. Dieu est amour, donc My Teddy is God.

In OLLL we trust.

David Lisnard

Alain Marschall

Alain Marschall

Alain Marschall – Journaliste BFM TV – RCM

J’ai connu Olll/Olivier grâce à Sophia LOREN.
Ce n’est pas donné à tout le monde. Je dirais à Cannes, elle était derrière moi.
Je sentais son regard. Je n’arrêtais pas de me retourner.
Imaginez.
Sophia LOREN quand même. Sublime. Juste derrière moi. Accrochée au mur 150 x 150 Je la voyais déjà chez moi mais à condition d’agrandir le salon !
Et sous le tableau de la Sophia, le nom du maestro : OLLL et son numéro de portable.
Un coup de fil, un premier contact, puis d’autres.
Tout était dans l’accent. Et puis on s’est vu, à Cannes pour boire un verre.
Puis à Monaco, « Cool le Olivier Cool » dixit mon épouse.
Puis à Bellet, pour déjeuner et visiter le domaine de TOASC avec l’ami Bernard Nicoletti et ses œuvres de César, Armand, Ben.
Puis, puis … Histoire d’une amitié.
Récente et durable. Entre un niçois et un cannois.
Pourrions-nous vivre sans art.
Ca ramène à la philo non ?
Moi, non.
Rock, Gastronomie, Peinture, Netflix ?!
Découvrir une série, entrer dans une église ou un musée au « has-art » d’une promenade.
C’est une définition du bonheur. De la Vie.
Je n’ai pas de Chapelle, j’écoute et je regarde.
Alors quand sur mon chemin passe OLLL qui peint, sculpte, colle.
RIT, aime mange et boit.
Je m’arrête.

Alain Marshall